La peau remplit de nombreuses fonctions : elle forme une barrière vitale qui protège des agressions extérieures mais freine également l’évaporation naturelle de l’eau. Cette fonction barrière est assurée par le film hydrolipidique, un mélange de sébum et sueur, mais surtout par la couche superficielle de l’épiderme, l’enveloppe cornée. Cette couche de peau s’apparente à un mur dont les briques sont des cellules mortes très dures (les cornéocytes), scellées par un ciment à base de lipides (ciment lipidique). Lorsque ce ciment s’altère et se désagrège, les cornéocytes perdent en cohésion et la peau devient poreuse. L’eau va s’évaporer de manière plus importante et des substances étrangères (allergènes, bactéries, virus) peuvent pénétrer. Conséquence : la peau devient sèche et rugueuse, elle perd en souplesse, tiraille, picote. Des rougeurs et des sensations désagréables d’échauffement ou de démangeaisons peuvent apparaitre.

Les facteurs responsables de l’altération de la barrière cutanée sont multiples et variés :

  • Un environnement agressif : froid, vent, soleil (UV), pollution, eau calcaire
  • Une alimentation déséquilibrée : régimes, carences…
  • L’âge et les bouleversements hormonaux (ménopause)
  • Le stress et la fatigue - Des cosmétiques ou des habitudes d’hygiène inadaptées : savons, douches fréquentes ou trop chaudes
  • Certaines maladies (dermatite atopique, psoriasis) ou médicaments.

Comment puis-je prendre en charge ma peau sèche ?

Le premier réflexe lorsque l’on souffre de peau sèche est de respecter quelques conseils simples et d’appliquer quotidiennement une crème, un lait ou un baume nourrissant et relipidant. Ces émollients vont agir sur les couches superficielles de l’épiderme, les assouplir et les protéger afin d’apaiser immédiatement les sensations d’inconforts.

Cependant l’action des émollients est limitée dans le temps et il arrive souvent que cela ne suffise pas à restaurer un confort durable. En effet il ne faut pas oublier que le bon fonctionnement de l’épiderme dépend en grande partie des couches profondes de ce dernier, là où les cosmétiques ne pénètrent que partiellement. Dans le cas de la peau sèche il existe des déséquilibres dans ces couches profondes comme une mauvaise synthèse du ciment lipidique. Si des agents étrangers pénètrent trop régulièrement dans la peau, cela peut aussi créer une inflammation défavorable au bon renouvellement de l’épiderme.

Il est possible d’agir de l’intérieur sur la peau sèche et cela au travers de notre alimentation. Les acides gras Oméga-3 et Oméga-6 sont essentiels au bon fonctionnement de notre peau. L’EPA et le DHA (Oméga-3) vont faciliter la microcirculation, limiter l’inflammation et favoriser le bon renouvellement des cellules de l’épiderme. Dans la famille des Oméga-6, l’Acide Linoléique permet de fabriquer des céramides qui renforcent le ciment lipidique et maintiennent l’hydratation naturelle de la peau. L’Acide Gamma Linolénique (GLA) participe quant à lui à la souplesse, au confort et à l’élasticité cutanée. Bien que naturellement présents dans la peau, ces Oméga-3 et 6 ne sont pas (ou très mal) synthétisés par l’organisme. C’est donc uniquement au travers de notre alimentation que nous pouvons les acquérir en quantité suffisante. L’EPA et le DHA sont apportés par les poissons des mers froides (saumons, harengs, maquereaux, sardines) et l’acide linoléique est présent dans certaines graines et huiles végétales (carthame, tournesol, pépin de raisons). Quant au GLA, c’est un acide gras précieux, que l’on ne retrouve que dans l’huile de bourrache, d’onagre ou de pépin de cassis. Il est aussi possible d’apporter ces acides gras grâce aux compléments alimentaires ELTEANS capsules lorsque notre alimentation ne couvre pas l’ensemble de nos besoins.

Découvrir nos produits